dragonnier | Bloguez.com

La perle du dragon

Added 23/3/2008





Dans l'Antiquité, il y avait à l'Est de la cune grotte où habitait un Dragon de jade couleur d'argent,
et à l'Ouest un bois touffu dans lequel se cachait un Phoenix d'or multicolore.

Ces deux voisins se rencontraient tous les matins à la sortie de leur maison. Un jour, l'un d'eux nageant dans l'eau,
 l'autre volant dans le ciel, ils arrivèrent sans s'en apercevoir à une île féerique. Par hasard,
 ils y découvrirent une pierre éblouissante. Le Phoenix d'or, très surpris, poussa un cri d'admiration :

- Comme elle est jolie !

Et le Dragon de jade, tout ravi, proposa à son ami :

- Tu veux qu'on la travaille en forme de perle ?

Ce dernier fut d'accord et ils se mirent à l'oeuvre. Le Dragon se servit de ses pattes et le Phoenix de son bec.
 Jour après jour, année après année, ils travaillèrent, et ce fut ainsi que peu à peu une perle brillante prit forme.



Le Phoenix puisa dans les monts féeriques de la rosée qu'il versa sur la perle ;
le Dragon alla chercher de l'eau claire dans la Voie lactée et en arrosa le trésor ;
 peu à peu elle se mit à jeter des étincelles.

Depuis, le Dragon de jade et le Phoenix devinrent de bons amis, car une même passion pour la perle les unissait.
N'ayant plus envie de retourner chez eux, ils décidèrent de s'installer sur l'île pour bien garder leur trésor jour et nuit.

C'était vraiment une perle précieuse. Dans tous les endroits touchés par les feux qu'elle jetait tout devenait verdoyant,
les fleurs s'épanouissaient, les paysages devenaient lumineux et pittoresques et la moisson était abondante.

Un jour, la Reine Mère d'Occident, en se promenant hors de son Palais aperçut par hasard cette perle, et aussitôt la voilà fascinée.
A la faveur de la nuit, elle fit voler ce trésor pendant que le Dragon et le Phoenix dormaient,
puis elle cacha la perle au fond d'un Palais fabuleux, protégée par neuf portes à neuf serrures.



Le lendemain matin, à leur réveil, les deux animaux, ne trouvant plus leur trésor, furent très inquiets.
Le Dragon de jade parcourut toutes les grottes sous la Voie lactée, et le Phoenix d'or fouilla en détail tous les coins du mont fantastique,
 mais sans arriver à la retrouver. Comme ils étaient tristes ! Désormais, ils passèrent leurs jours et leurs nuits à chercher leur trésor perdu.

Ce jour-là, pour fêterl'anniversaire de la Reine Mère d'Occident, tous les immortels du ciel se rassemblèrent au Palais fantastique de la Reine Mère
où elle allait offrir un "banquet de pêches d'immortalité". Objets de multiples souhaits de longévité et de bonheur éternel,
la Reine Mère ne se sentit plus de joie. Soudain lui vint l'idée d'exhiber son trésor devant les immortels :

- Mes chers invités, dit-elle, je vais vous montrer une perle précieuse, un objet unique au monde !

Ce disant, elle détacha de sa ceinture les neuf clés, fit ouvrir les neuf portes du Palais,
et en sortit la perle sur un plateau d'or, toute éblouissante. Les immortels présents se répandirent en louanges.

Tandis que les invités firent la fête, le Dragon de jade et son ami le Phoenix d'or continuaient à chercher leur perle.




Attiré par les étincelles, le Phoenix appela le Dragon :

- Tiens, n'aperçois-tu pas les feux de notre trésor ?

La tête sortie de la rivière céleste, le Dragon de jade répondit :

- Mais oui, c'est bien lui. Allons le récupérer !

En suivant la lumière jetée par la perle, ils parvinrent jusqu'au Palais de la Reine Mère d'Occident,
au moment où les immortels étaient penchés pour admirer la merveille. Le Dragon de jade se lança en avant en criant :

- Cette perle nous appartient ! le Phoenix d'or lui fit écho.

A ces mots, la Reine Mère se mit en colère :

- Taisez-vous, je suis la mère de l'Empereur Céleste de Jade, tous les trésors du ciel m'appartiennent !

Très indignés, le Dragon et le Phoenix crièrent ensemble :

- Cette perle n'est pas un produit naturel du ciel ni de la terre, elle est le fruit de notre travail de plusieurs années.

La Reine mère, saisie de fureur et de honte, protégea de la main le plateau d'or et ordonna aux généraux célestes de les chasser tout de suite
du Palais.

Alors, le Dragon et le Phoenix se précipitèrent vers la perle, si bien que le plateau fut saisi par trois paires de mains qu'aucune ne voulait
lâcher. C'est alors que le plateau qu'ils se disputaient perdit l'équilibre et que la perle roula jusqu'aux limites du ciel, puis tomba vers la
terre.


Le Dragon de jade s'élança en l'air et suivit la perle de peur qu'elle ne se casse. Les deux amis, l'un volant, l'autre dansant en l'air,
 protégèrent tantôt à gauche, tantôt à droite leur trésor jusqu'à ce qu'il soit tombé doucement sur la terre. Quand elle atteignit la terre,
la perle se métamorphosa aussitôt en un lac limpide, qu'on appelle le lac de l'Ouest.

Trop amoureux de la perle pour la quitter, le Dragon de jade se changea en un mont majestueux et le Phoenix d'or, en une colline verte,
qui la dominent, pour la protéger.

Dès lors, le mont du Dragon est toujours resté avec son ami la colline Verte du Phoenix aux abords du lac de l'Ouest.

C'est pourquoi les gens de la région chantent encore :

Le Lac de l'Ouest est une perle tombée du ciel,

Accompagnée par le Dragon et le Phoenix jusqu'à la rivière Qiantang.


Tags :
Category : dragon

Dragon Ball Z

Added 26/3/2008

 

***
Dragon Ball (en japonais : ドラゴンボール, doragon bōru) est un manga dessiné par Akira Toriyama créé en 1984. Publié en français aux éditions Glénat,  Le studio Toei en a fait une adaptation animée sensiblement fidèle sous les noms Dragon Ball et Dragon Ball Z, ainsi que de nombreux films OAV. Une suite animée du manga a été créée sous le titre Dragon Ball GT.




DragonBall est l'un des mangas les plus connus et les plus appréciés des années 1990, souvent considéré comme le plus célèbre (en France, lamoyenne des ventes est de 140000 exemplaires vendus pour chaque parution).

 
Histoire de Dragon Ball

Librement inspiré de la légende chinoise Le Voyage en Occident, également traduit saiyuki (西遊記 saiyūki, la légende du voyage vers l'ouest, tout comme le manga Gensômaden Saiyuki) en japonais, le manga raconte l'historie de Sangoku  (en chinois : 孫悟空, Sun Wukong, Le singe de la montagne), un petit garçon très doué en arts martiaux, et doté d'une queue de singe.





L'histoire commence lorsqu'il rencontre Bulma, une jeune scientifique de génie,qui recherche les sept légendaires Dragon Balls, dispersées à travers la Terre, des boules de cristal qui une fois réunies permettent l'apparition d'un Dragon sacré appelé Shenron, et la réalisation de n'importe quel souhait.
Les similitudes avec la culture chinoise et "Le voyage en Occident"

Sangoku et le roi des singes

Dans la légende, le roi des singes est un personnage extrémement rusé,retors et malicieux. D'ailleurs, le singe fait partie du zodiaque chinois, et les gens nés pendant l'année du singe sont considérés comme des gens très malins, orgueilleux et vifs d'esprit.
Rien à voir avec Sangoku, incarnation de l'innocence absolue !
Akira Toriyama, en faisant la parodie du roi des singes, a donc crée un personnage aux antipodes de son modèle, par ironie.Heureusement,ils ont quand même quelques points communs : la queue de singe ( mais Sangoku la perdra pendant un combat contre son grand-père ), des forces prodigieuses et des armes magiques.
Shenron-1-.gif
Le nuage supersonique

Dansla légende, Sun ne se déplace pas sur un nuage. Il peut parcourir des centaines de kilomètres en un seul bond. Mais lorsqu'il saute, les illustrateurs dessinent un petit nuage sous ses pieds pour bien montrer qu'il se trouve dans les airs. Akira Toriyama a repris au pied de la lettre cette astuce graphique.Dans dragon ball z, ce nuage est réservé aux coeurs purs, c'est Tortue Géniale qui l'offre à Sangoku.

Le baton magique

Dans la légende, Sun Wou Kong s'en empare chez les rois-dragons de l'Est.Dans Dragon Ball Z, Sangoku le reçoit en cadeau de son grand-père.

Les boules de cristal

Dans la tradition chinoise, le dragon est souvent représenté avec une perle dans la gueule ou entre les pattes.Cette perle, appelé Chintamani, est un joyau magique qui donne richesse et sagesse à celui qui la possède. Dans DBZ, la perle devient une boule de cristal, qui, réunie avec 6 autres, permet d'exaucer un voeu.


Le père de Chichi

Dans la légende, Sun Wou Kong rencontre un personnage appelé Nieou Mo Chang,c'est à dire le roi fantôme des buffles, dans DBZ, c'est Gyumao, le père de Chichi, voilà pourquoi il porte des cornes sur son casque.

Shenron le dragon

Comme dans les légendes chinoises, Shenron le dragon ressemble à un serpent à quatres pattes, avec des moustaches et une crête dorsale. Pour les chinois, le dragon était un animal mythique qui représente la puissance divine.







Tags :
Category : dragon

Voyage en Occident

Added 30/3/2008

Voici l'histoire de cette légende chinoise en version abrégée, une présentation de l'auteur Wu Cheng'en et les influences du livre Voyage en Occident dans le monde.

Première partie

Le roi Singe

 

Il y a longtemps, en haut de le Montagne aux Mille Fleurs,il y avait un rocher magique, qui se cassa un jour et donna naissance à un œuf de pierre. Et de l'œuf sortit le Singe de Pierre, qui alla vivre avec les autres singes.

 

Un jour, les singes trouvèrent une cascade, et aucun d'entre eux n'eut le courage de passer derrière pour explorer, sauf le Singe de Pierre.Et il y trouva un pays merveilleux. Les singes vinrent y vivre et nommèrent le Singe de Pierre roi des singes, par reconnaissance. Mais un jour, il s'inquiéta de la mort, et décida de partir en quête de l'immortalité.




Il voyagea pendant dix ans, et finit par arriver en radeau sur un rivage où vivait un sage qui connaissait le secret de l'immortalité, et il se fit accepter comme disciple du patriarche Sudobhi, qui lui donna le nom de Sun Wu-k'ung, le singe qui comprend la vacuité. Grâce à sa très grande intelligence, il apprit rapidement les secrets de Sudobhi, les soixante-douze transformations, et comment voler dans les airs sur les nuages, et enfin le secret de l'immortalité. Mais le singe se vantait de son savoir auprès des autres disciples, et un jour Sudobhi le chassa et lui interdit de faire savoir qu'il était son disciple.

 

Le singe s'en moquait bien. Il rentra chez lui sur un nuage et fit savoir à son peuple qu'il avait réussi. Puis il se rendit compte qu'il commençait à devenir vraiment puissant et commença à se préparer à la guerre,au cas où. Il alla voler des armes, mais si son peuple apprit à s'en servir,aucune ne lui convenait. Il décida d'aller prendre une arme magique au dragon qui vivait au fond du lac, et prit d'autorité un bâton magique qui avait servi à niveler le fond de la mer et changeait de taille a volonté, et une armure complète. Le roi des dragons fut furieux et envoya une plainte au ciel.


 


Sun Wu-k'ung devint ami avec les chefs des démons et ils firent serment de fraternité. Mais un jour, il se réveilla dans le royaume de la mort. Il se plaint, disant qu'il était immortel et qu'il ne devrait pas être là. Comme on refusait de le laisser repartir en prétextant qu'on avait du confondre avec quelqu'un qui portait le même nom et qu'il fallait attendre le Roi de la Mort, il menaça les bureaucrates du royaume des morts et les força à le rayer de la liste des morts ainsi que tous ceux qui avaient un nom qui lui ressemblait, puis il retourna sur terre.

 

Le dirigeant du Ciel, l'empereur de Jade, reçut un jour les plaintes du roi des dragons et du roi de la mort concernant le roi des Singes,et il se fâcha. Mais l'un de ses serviteurs, l'Astre de la longévité, lui proposa plutôt de donner au roi des singes un poste mineur au ciel, afin de le calmer, de l'occuper et d'éviter une guerre. C'est ainsi que Sun Wu-k'ung reçut et accepta le titre de palefrenier céleste, qu'il pensait être très honorifique. Mais un jour, il apprit comme ce poste était bas et se révolta contre l'empereur de Jade. Et il demanda le titre de Grand Sage, l'Égal du Ciel.




L'empereur de jade, vraiment furieux cette fois, envoya contre lui le Céleste roi Li et son fils Natha. Et Li envoya son général,l'Esprit des Eclaircissements, mais le singe le vainquit sans peine, lui et toute son armée. Puis Natha y alla en personne, mais le singe le vainquit lui aussi, grâce à son bâton et à ses pouvoirs de transformation.

 

Ce fut encore l'Astre de la Longévité qui proposa un arrangement à l'amiable, c'est à dire créer un titre officiel de Grand Sage,Égal du Ciel, sans salaire mais sans obligations, pour faire plaisir au singe.Ce qui fut fait. Sun Wu-k'ung était très fier. Pour qu'il ne s'ennuie pas, on lui proposa de s'occuper des pêches de l'empereur de Jade, mais il les mangeait en cachette.

 

Un jour, la reine du Ciel voulut organiser un banquet de pêches, mais elle n'invita pas Sun Wu-k'ung. Il l'apprit alors qu'on venait chercher les pêches dans le verger et se mit en colère. Alors il entra en plein milieu du banquet sous une fausse identité, but une grande partie du vin et vola le reste, et, ivre, se goinfra d'élixir d'immortalité. Puis il se rendit compte de ce qu'il avait fait et que l'empereur de jade n'allait pas être content...Alors il rentra chez lui.


 

Cette fois-ci c'était la guerre, et les armées de l'empereur de Jade se battirent contre une horde de guerriers que le singe avait créés par magie, mais ne purent rien contre Sun Wu-k'ung lui-même. Alors Kuan-yin, déesse de la compassion, suggéra d'aller chercher Erh-lang le dieu de la vérité, pour combattre le roi des singes en combat singulier. Ehr-Lang était lui aussi maître des transformations, et il réussit à capturer le singe avec l'aide de Li, Natha, Kuan-yin, et du patriarche de la Voie.

 

Ils essayèrent de dissoudre le singe dans un four, mais comme il avait appris l'immortalité, rayé son nom de la liste des morts et bu l'élixir d'immortalité, cela ne lui faisait pas grand-chose... Quand ils ouvrirent la porte, le croyant mort, il s'enfuit à nouveau, et cette fois-ci,Ehr-lang ne put le rattraper. Il fallut aller chercher Bouddha lui-même, qui emprisonna Sun Wu-k'ung sous la montagne des cinq éléments...


*** a suivre ***

Tags :
Category : dragon chinois

voyage en occident 2

Added 3/4/2008

Plusieurs centaines d'années plus tard, Bouddha s'inquiéta pour les hommes. Il avait dans son palais en Inde des rouleaux contenant des prières pour améliorer la vie des humains, et il demanda à Kuan-yin de trouver un moine pieux qui accepterait de faire le pèlerinage pour aller les chercher.


kuan-yin et le dragon

En chemin, Kuan-yin rencontra un monstre qui mangeait les humains dans les rivières, puis un cochon qui les attaquait avec son râteau,puis un dragon. À chacun elle promit le pardon s'ils aidaient le moine dans son pèlerinage et le défendaient contre les dangers. Elle nomma le monstre Sableux, le cochon Petit Cochon, et elle transforma le dragon en cheval pour transporter le moine. Puis elle arriva près de la montagne ou Sun Wu-k'ung était enfermé, et lui promit le pardon à lui aussi s'il accompagnait le moine.

Elle trouva un moine qui était le plus doux et le plus pieux qu'on puisse imaginer, et qui accepta sans hésiter d'aller chercher les écrits. Elle le nomma Tripitaka, qui était le nom des rouleaux qu'il devait rapporter. Il délivra le singe de sa montagne, et la première réaction de Sun Wu-k'ung fut de lui fausser compagnie, mais Kuan-yinavait donné à Tripitaka un charme qui lui permit de se faire obéir.

En chemin, ils arrivèrent près d'une montagne où vivaient des démons qui s'étaient promis de capturer Tripitaka pour le manger. Ils envoyèrent Petit Cochon en éclaireur. la première fois, il alla dormir et fit semblant de n'avoir rien vu, mais Sun Wu-k'ung s'en rendit compte. la deuxième fois, il y alla vraiment, et combattit Corned'Argent, un des deux démons, avec son râteau. Ils étaient de force égale, mais Corne d'Argent appela à la rescousse beaucoup de petits démons qui firent Petit Cochon prisonnier.


Ne voyant pas Petit Cochon revenir, les autres continuèrent leur route, mais le démon Corne d'Argent réussit à se débarrasser momentanément du roi des singes en l'ensevelissant sous trois montagnes, et il en profita pour capturer Tripitaka, Sableux et le cheval.

Deux petits démons furent envoyés avec une gourde et une bouteille magique : on pouvait y enfermer des gens et ils se dissolvaient. Ils avaient pour mission d'éliminer Sun Wu-k'ung, mais ce dernier leur vola les deux objets par la ruse et prit leur apparence pour entrer chez les démons. Ils étaient justement en train de se dire que pour attraper le singe ils auraient besoin de la corde d'or qu'avait leur mère, c'est pourquoi tout en l'invitant à venir manger de la chair de Tripitaka,ils lui demandèrent d'amener sa corde.


Sun Wu-k'ung s'y rendit à la place des messagers et transmit l'invitation, mais profita du voyage pour se débarrasser de la vieille mère des démons, lui prendre la corde et emprunter son apparence. Mais Petit Cochon le reconnut à sa queue, qu'il ne pouvait cacher, quand il entra dans la pièce, et ne put tenir sa langue. Sun fut reconnu et pris, et on lui reprit les trois trésors qu'il avait volés aux démons,la bouteille, la gourde et la corde d'or.

Les démons réussirent même à l'enfermer dans la gourde. Mais grâce à ses transformations, il put leur faire croire qu'il était complètement dissous alors qu'en fait non, et il s'échappa ainsi. Puis il vola la gourde et y emprisonna lui-même Corne d'Argent. Il réussit aussi à reprendre la bouteille et la corde, et à voler l'éventail magique. Il ne restait à l'autre démon, Corne d'Or, que l'épée aux sept étoiles,mais il s'enfuit avec et commença à lever une armée de démons pour lutter contre le singe. Pendant ce temps, ce dernier libérait ses compagnons de route.

L'armée arriva bientôt, et Sun Wu-k'ung réussit à la vaincre et à emprisonner Corne d'Or dans la bouteille. Il avait maintenant les cinq trésors, mais c'est à ce moment que le Patriarche de la Voie arriva et lui demanda de les lui rendre.

Sun Wu-k'ung

Tripitaka, Sableux, Sun, Petit Cochon et le cheval continuaient leur route quand leur chemin fut barré par une montagne de feu. On leur dit que seul un éventail magique qui appartenait à un dieu pouvait éteindre ce feu, c'est pourquoi les habitants devaient adresse moult prières audieu pour qu'il consente de temps en temps à éteindre la montagne pour que des plantes puissent pousser.

Sun demanda à Yaksha, la propriétaire de l'éventail, de le lui prêter, mais il avait jadis tué son fils et elle était très en colère contre lui. Ils se battirent, et à l'aide de l'éventail elles le projeta à plusieurs milliers de lieues. Mais il revint monté sur un nuage. Effrayée, elle lui laissa l'éventail.

Mais c'était en fait un faux qu'elle lui avait laissé, qui n'éteignit rien du tout. Sun Wu-k'ung se rendit alors chez Bison Puisant, le mari de Yaksha, pour voir ce qu'il pouvait faire. Ils se battirent mais aucun des deux ne pris l'avantage. C'est alors que Bison Puissant reçut l'invitation d'un roi dragon à manger, et il proposa à Sun de reprendre plus tard.

Le roi des singes accepta, mais aussitôt après, il vola le cheval de Bison Puissant qu'il avait laissé devant le palais, prit sa forme, se rendit chez Yaksha et en profita pour lui voler le vrai éventail, cette fois-ci.

Il pouvait maintenant passer, mais les démons n'étaient pas contents. Bison Puissant se transforma en Petit Cochon et en profita pour reprendre l'éventail. Puis ils se battirent pendant longtemps,Bison Puissant contre le roi des singes et Yaksha contre Petit Cochon,mais ils étaient de force égale et personne ne gagna. C'est alors que le Céleste roi Li et son fils natha arrivèrent : ils avaient été envoyés pour aider Tripitaka. Ils reprirent l'éventail et emprisonnèrent les démons.


Les pèlerins purent passer et atteignirent le Paradis Occidental qui était maintenant tout proche, escortés par Li et Natha. Là, les disciples du Bouddha leurs donnèrent les paniers d'écrits qui devaient sauver les humains, et ils rentrèrent chez eux...


Tags :
Category : dragon

Les neufs fils du dragon

Added 11/4/2008

Les neufs fils du dragon

Le dragon est l'un des totems de l'ancienne Chine et symbolise la bonne fortune dans la culture chinoise et le folklore. Il est un animal purement imaginaire. Selon une légende, il a une tête de bœuf, des bois de cerf, des yeux de langoustine, un corps de serpent, des pattes d'aigle et une queue de lion.

On dit que le dragon a neuf fils. Chacun d'eux a son propre devoir et ses propres passions. Les images des neuf fils du dragon apparaissaient souvent sur les auvents, le faîte, les balustrades ou la terrasse de base des édifices anciens. Elles étaient aussi utilisées pour décorer les armes ou les ustensiles au temps jadis.



Quant aux noms des neuf fils du dragon, ils sont différents selon les écrits. Mais ceux-ci attribuent tous à chacun d'eux un caractère identique et les mêmes passions. De fait, personne ne sait si jadis, les gens ont prêté aux neuf fils du dragon des passions différentes selon les besoins décoratifs ou les ont affectés à des rôles différents dans la décoration selon leur caractère. Mais il est de toutes façons intéressant de les comparer les uns aux autres selon leur caractère et leur fonction décorative.

Les neufs fils du dragon :

Bixi (aussi appelé Baxia) est le fils du Dragon le plus ancien. Vaillant et puissant, il aime porter de lourdes colonnes. On le voit souvent portant des tablettes de pierre où seul sa tête est redressée, son corps étant plaqué sur le sol.

Bixi que l’on appelle aussiTortue-Dragon, a un corps très proche de celui de la tortue mais doté d’une tête de dragon. La tortue a une durée de vie importante, ainsi Bixi est symbole de longévité et de bon augure.




Chiwen est le second fils du Dragon. Il est doté d’une large bouche mais d’un petit corps. Il est toujours représenté en train d’avaler quelque chose.

Il est dit que Chiwen a le pouvoir d’éteindre le feu. Ainsi, il est souvent représenté aux extrémités des faîtes des toits des temples et palais pour combattre le feu et écarter tout désastre.


 
Tags :
Category : dragon