Legendes » dragonnier | Bloguez.com

 Legendes

12/2/2008

Les serpents ont toujours suscité une répugnance instinctive, et il semble que les Grecs appelaient "dragon" tout reptile ressemblant à un serpent.
dragon serpent


En Occident comme en Orient apparaît cet animal fabuleux : un serpent gigantesque avec des ailes de chauve-souris, des pattes munies de serres, une peau couverte d'écailles, une énorme gueule crachant du feu.

Le dragon a souvent été représenté comme le gardien d'un trésor.
Ce fut le cas des Grecs qui en firent le gardien de la Toison d'or et du jardin des Hespérides.
dragon trois tetes


Dans de nombreux récits bibliques le dragon est représenté comme un monstre à plusieurs têtes, combattant Yahvé et son peuple.
Tradition reprise au Moyen Age, où le dragon personnifie le démon et ses pouvoirs.
Dans ces légendes, le dragon est toujours un être maléfique qui terrorise un pays et dévore des innocents : un guerrier ou un saint réussira à le vaincre grâce à leur courage et à une aide surnaturelle.
dragon avec symbole chinois


En Chine, le dragon est l'un des quatre animaux magiques avec le phénix, la licorne et la tortue.
Mais, à la différence des occidentaux, les dragons asiatiques ne sont pas toujours maléfiques.
On dit qu'un roi chinois possédait des dragons dans ses écuries.
Il les utilisait comme monture ou leur faisait tirer des carrosses.
Les paysans chinois, eux, préféraient associer le dragon aux évènements de la nature, aux nuages et à la pluie, surtout.
Les Chinois disaient que le dragon tirait sa force d'une petite perle qu'il conservait entre ses lèvres, prêt à l'avaler car, si on la lui prenait, il devenait doux et inoffensif comme un agneau.

Category : mythologie Print